À propos


ANI alias Alexandre N.Isis est né en Europe dans un pays qu’il déteste tant pour son Histoire que pour son absence de Culture et d’intégrité mais qui heureusement contrairement à la France ou les USA, n’accorde pas la nationalité automatiquement aux personnes nées sur son sol.
Ses Parents étaient un couple mixte et selon la Loi du pays qui l’a vu naître, c’est la nationalité du père qui prévaut, c’est ainsi que ANI apprit qu’il appartenait à une descendance qui remonte aux Anciens Egyptiens jusqu’au règne de Sheshonq 1er.
Depuis, depuis cette période pharaonique, sa culture d’origine a conservé à travers les siècles une indépendance culturelle jusqu’à nos jours malgré les envahisseurs.

A l’école, ANI préférait lire presque tout ce qui lui tombait sous la main ou plutôt qu’il trouvait dans les bibliothèques et pas seulement celles du Pays où il est né.
Adolescent, A.N.I. adorait lire Carl Sagan et s’émerveillait devant les illustrations astronomiques.

Ce sont les images astronomiques qui influencèrent le parcours scolaire de A.N.I., elles stimulèrent chez lui, l’envie de poursuivre des études d’Arts, c’est ainsi qu’il fréquenta quelques Académies mais qu’il délaissa afin de ne pas être là aussi formater. Mais son passage scolaire artistique allait l’aider plus tard à créer ses couvertures de livres ainsi que de nombreuses illustrations.

En 2007, il se marie avec une Française, ex-animatrice radio qui était déjà maman de deux pré-ados, c’est ainsi que ANI poussé par les obligations de la vie de son statut de Beau-Père s’est retrouvé à la télévision en tant qu’astrologue spécialisé mais il décida , après un divorce à l’amiable rapide après quelques années on l’on tenta de l’exploiter, de retourner dans les bibliothèques mais en évitant celles des écoles, en effet A.N.I se rendit compte par le biais des livres scolaires des enfants de son ex-épouse, que l’enseignement que l’on y trouve est une sorte de mise en scène qui méritait qu’on en approfondisse l’étude par exemple sur des sujets comme l’Histoire, l’Égyptologie, l’Histoire de l’Art, l’Astronomie, l’Archéologie,…

C’est en 2012, que sort sa première enquête : « Les Voleurs d’Etoiles » qui propose une immersion totale pour redécouvrir l’Ancienne Egypte sous un aspect purement astronomique, loin de la croyance supposée que l’on a tendance à accorder trop facilement à la civilisation « égyptienne », on y découvre comment on dévalisa l’Egypte de ses étoiles après que la dernière reine Lagide, Cléopâtre VII, se serait suicidé.

Dans cette enquête de plus de 1600 pages, ANI nous apporte les éléments indiscutables résultant de ses recherches et au vu des preuves rassemblées, il ne fait nulle doute que « Les Voleurs » sont clairement identifiés.

En 2013, sort sa seconde enquête « La Constellation du Sphinx » où sans répéter tout ce qui s’est écrit sur le Sphinx de Gizeh, il analyse chacune des théories sur cette créature de pierre et en explique les faiblesses, les manipulations, les divagations. Dans cette enquête recommandée par Jean-Piettre Houdin et corrigée par une enseignante en égyptologie.
Ani reprend les calculs et les observations de nombreux auteurs qui tels les enfants d’Indiana Jones se sont servis du Sphinx pour user d’une sorte de révisionnisme de l’Histoire de l’Egypte Ancienne, pour en démonter les incohérences.

En 2014, sort sa troisième enquête « La Campagne Secrète ou Napoléon le Pharaon » où l’on apprend sur base d’éléments probants et vérifiés que la France et par extension l’Europe, il y a 500 ans était habité par des cannibales usant d’ésotérisme et superstitieux n’hésitant pas à se soigner avec de la chaire de momie égyptienne, on y apprend aussi comment ce trafic infâme a persisté jusqu’à créer l’avènement du Chemin de Fer. On y découvre clairement le lien Franc-Maçonnique de Napoléon Bonaparte dont la Campagne d’Egypte fût en quelque sorte, le stade exotique de son initiation avant de devenir Empereur ou plutôt Pharaon, de huis-clos aux pièces feutrées au sable du désert égyptien, cette enquête historique vous fera découvrir cette France qui baignait dans la magie et la sorcellerie jusqu’à ce que presque un demi-siècle après la mort de Napoléon, Jules Ferry imposera l’école pour tous, même si hélas, l’Education Nationale se limitait à conserver le lien patriotique nécessaire à la préparation des guerres qui éclatèrent.

En 2015, sort sa quatrième enquête « L’Imposture de Champollion » où ANI preuves écrites incontestables à l’appui, nous révèle que Champollion n’a été que le Père de ses 8 enfants et qu’à cause de cette précarité familiale lui qui n’avait suivi de cours que celui du catéchisme, a accepté sans hésiter le rôle qu’allait lui attribuer le Clergé.
Champollion prétendu « connaisseur en tout » mais « savant en rien », se retrouva être la marionnette volontaire d’une France soulevée par les passions en ce siècle où Napoléon Bonaparte meurt l’année de l’arrivée à Paris de l’artefact tant redouté par le Clergé, le fameux « Zodiaque de Denderah ».

En 2018, sort sa cinquième enquête « Le Carré d’Odin ou l’Histoire de l’Astronomie du IIIe Reich à nos jours » qui vous replongera dans cette époque proche où le Nazisme dictait ses lois à tous en particulier à la jeune association qui allait commencé à rassembler les astronomes à travers le Monde, l’UAI. Le Nazisme, certains le savent, trouve son origine dans l’occultisme, la magie noire et la tradition runique, c’est ainsi que cette dernière enquête vous démontrera éléments sérieux à l’appui, que nous sommes encore victimes du Nazisme, et ce par le biais de l’Astronomie qui continue à répéter « Heil Hitler » lorsqu’on sait que que le chiffre 8 correspond à la lettre H, on comprend mieux pourquoi de manière arbitraire on nous impose 88 Constellations. Dans cette dernière enquête, ANI vous propose parallèlement de redécouvrir notre ciel étoilé comme il n’a plus été vu depuis 4200 ans, vous découvrirez que la mythologie greco-romaine a ôté la vue à des milliards de personnes à travers le Monde, en occultant le véritable aspect graphique du ciel étoilé.
De ce dernier livre est né le premier catalogue universel astronomique où plutôt que voir des des personnages figuratifs, on peut voir des dessins dessinés par les étoiles elles-même, si on se contente de seulement tracer un trait rectiligne entre les étoiles d’une constellation en ne se contentant pas de quelques lignes.

Ce catalogue en couleurs de 366 pages, offre une vision originale des 60 Constellations que Johann Bayer, le Magistrat des Astronomes, qui a publié l’URANOMETRIA, c’est de son catalogue que proviennent les étoiles qui ont servi à reconstituer notre ciel étoilé dans le Catalogue Stellaire d’A.N.I.

De ce catalogue est né aussi, un logiciel d’astronomie connecté aux banques de données astronomiques officielles, se basant sur le ce que l’on devrait nommer « Le Disque de NWT » plutôt que vulgairement le « Zodiaque de Denderah », ce logiciel permet l’usage d’un ensemble d’options astronomiques, que chacun appréciera d’utiliser car calqué fidèlement sur le Temps et l’Espace contrairement à tous les logiciels d’astronomie existants.

Publicités