À propos


A.N.K alias A.N.I est né en Europe mais heureusement pour lui contrairement à la France ou les USA, le pays qui l’a vu naître n’accorde pas automatiquement la nationalité aux personnes nées sur leur sol.

Ses Parents sont originaires de Lixus, à l’école A.N.K s’ennuyait à mourir sans doute parce qu’on a tenté de lui faire avaler des connaissances qui ne l’épanouissait pas,  lui préférant les bibliothèques où il passait la majorité de son temps libre à lire, il s’est cultivé autrement. Il adorait lire Carl Sagan et s’émerveillait de l’astronomie mais aussi de l’Histoire et des Cultures de préférence antiques.

Doué pour le dessin d’après ses professeurs, il passa des études classiques à des études d’Arts, c’est ainsi qu’il fréquenta quelques Académies mais qu’il délaissa afin de ne pas formater par un académisme qui aurait selon lui, tué sa créativité. Son passage scolaire artistique allait néanmoins l’aider plus tard à créer ses couvertures de livres ainsi que la présentation de nombreuses illustrations.

En 2007, il se marie avec une Franco-Portugaise, portraitiste et ex-animatrice radio qui était déjà maman de deux pré-ados, A.N.K dut supporter les obligations du statut de Beau-Père, obligé de trouver un emploi alimentaire, il se fît engager à la télévision en tant qu’astrologue spécialisé en astrologie Chinoise entre autre mais après un divorce à l’amiable très rapide, refusant qu’on l’exploite socialement parlant, A.N.K a pu retrouver sa liberté pour poursuivre ses passions.

Durant son mariage, il se rendit compte par le biais des livres scolaires des enfants de son ex-épouse, que l’enseignement que l’on y trouve relève davantage d’une sorte de mise en scène que d’une transmission neutre et détaillée.

C’est à force d’enseigner aux enfants des détails importants en Histoire, en Égyptologie, en Histoire de l’Art, en Astronomie, en Archéologie qu’il écrivit et publia en 2012, que sa première enquête : « Les Voleurs d’Etoiles » qui propose une redécouverte de l’Ancienne Egypte sous son aspect astronomique, où loin de la croyance supposée que l’on a tendance à accorder à la civilisation égyptienne, on y découvre comment on dévalisa l’Egypte de ses étoiles, c’est à dire de son astronomie.

Dans cette enquête de plus de 1600 pages, A.N.K donne raison à Diodore de Sicile qui affirmait que la civilisation égyptienne est le berceau de l’Astronomie.

En 2013, sort sa seconde enquête « La Constellation du Sphinx » où sans répéter tout ce qui s’est écrit sur le Sphinx de Gizeh, il analyse chacune des théories sur cette créature de pierre et en explique les faiblesses, les manipulations, les divagations de la part de nombreux auteurs. Cette enquête recommandée par Jean-Pierre Houdin, le célèbre architecte de la Grande Pyramide et corrigée par une enseignante en égyptologie.

En 2014, sort sa troisième enquête « La Campagne Secrète ou Napoléon le Pharaon » où l’on apprend sur base d’éléments probants et vérifiés que la France et par extension l’Europe, il y a 500 ans était habité par des cannibales usant d’ésotérisme et superstitieux n’hésitant pas à se soigner avec de la chaire de momie égyptienne, on y apprend aussi comment ce trafic infâme a persisté jusqu’à créer l’avènement du Chemin de Fer. On y découvre également  le lien Franc-Maçonnique de Napoléon Bonaparte 1er dont la Campagne d’Egypte fût en quelque sorte, le stade exotique de son initiation avant de devenir Empereur ou « Pharaon », de huis-clos Parisiens aux pièces feutrées au sable du désert égyptien, cette enquête historique vous fera redécouvrir cette France qui baignait dans la magie et la sorcellerie jusqu’à ce que Jules Ferry impose l’école obligatoire pour tous.

En 2015, sort sa quatrième enquête « L’Imposture de Champollion » où A.N.K preuves à l’appui, nous révèle que Champollion n’a été que le « Père » de ses 8 enfants et qu’à cause de sa précarité familiale le pseudo-père de l’égyptologie a accepté sans hésiter le rôle qu’allait lui attribuer le Clergé.
Champollion prétendu « connaisseur en tout » mais « savant en rien », se retrouva être la marionnette volontaire d’une France soulevée par les passions  tant redoutées par le Clergé à propos du fameux « Zodiaque de Denderah ».

En 2018, sort sa cinquième enquête « Le Carré d’Odin ou l’Histoire de l’Astronomie du IIIe Reich à nos jours » qui vous replongera dans cette époque proche où le Nazisme dictait ses lois à tous en particulier à la jeune association qui allait commencé à rassembler les astronomes à travers le Monde, l’UAI.

Le Nazisme, certains le savent, trouve son origine dans l’occultisme, la magie noire et la tradition runique, c’est ainsi que cette dernière enquête vous démontrera éléments sérieux à l’appui, que nous sommes encore les victimes du Nazisme, et ce par le biais de l’Astronomie qui continue à répéter « Heil Hitler » ou « Heil Himmler » lorsqu’on sait que que le chiffre 8 correspond à la lettre H, d’où l’imposition du nombre 88 pour la liste des Constellations.

En 2019, A.N.K a crée le  premier catalogue universel astronomique où plutôt que voir des personnages figuratifs issus de dessins figuratifs imposés à partir de la Renaissance , on peut voir dans son catalogue des dessins mais dessinés par les étoiles elles-mêmes, si on se contente seulement de tracer un trait entre toutes les étoiles d’une constellation plutôt que quelques unes.

Ce catalogue en couleurs de 366 pages, offre une vision originale au sens originel des 88 Constellations basée sur les étoiles des catalogues de Bayer et de Hevelius ainsi que la carte de Lacaille.

De ce catalogue stellaire est né aussi, un logiciel d’astronomie qui permet l’usage d’un ensemble d’options astronomiques, que chacun appréciera car il a été crée avec Pyzo, l’environnement informatique utilisé par les scientifiques.

A partir de ce logiciel, A.N.K a crée aussi un mini-ciel portable comme il en existe déjà mais pas aussi précis, et enfin il a crée des posters d’astronomie qui devrait remplacer tous les posters punaisés dans les chambres d’adolescents à travers le Monde

Après sa période d’enquêteur ou de chercheur, il compte ouvrir une école de guides stellaires au Maroc, pays listé parmi les cieux les moins pollués par la luminosité des villes lorsque on se rapproche du Désert.

Il compte aussi y offrir des ateliers d’astronomie aux enfants Marocains qui eux aussi ont la passion des étoiles.

Publicités